Par manque de preuve, Emmanuel Constant peut être libérer.





De retour en Haïti le 23 juin 2020 Emmanuel Constant est vite incarcéré pour répondre aux nombreuses accusations faites à sa personne durant le coup-d ‘Etat de Jean Bertrand Aristide en 1994, notamment pour l’assassinat de 3000 personnes aux Gonaïves. Par insuffisance de preuve l’homme à la possibilité de retrouvé sa liberté.




Cerard Gasius, le commissaire du gouvernement des Gonaïves déclare qu’il n’a aucune information sur les crimes présumés de l’ancien milicien « Toto Constant » ni aucun jugement relatif de ce dernier.

Pourtant, tacitement, des informations ont laissé croire qu’Emmanuel Constant était déjà condamné par défaut dans les années 2000.

Emmanuel Constant dit « toto Constant est un ancien milicien de FRAPH(Force armée révolutionnaire pour l’avancement et le progrès des Haïtiens) dont il était le chef. Le présumé assassin de 3000 personnes à Raboto aux Gonaïves attend ses sentences prévoient par la loi.

Par : Similien Rudolph S.



2,261

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *