Position du senateur Kedlaire Augustin sur la gestion financiere du bureau sortant.





Je déplore énormément le scandale qui a éclaté la semaine dernière sur la gestion financière de l’ancien bureau dirigé par les honorables sénateurs Youri Latortue et Ricard Pierre, respectivement Président et questeur du susdit bureau. Cela ne sous-entend pas que je suis favorable à l’idée de laver les linges sales en famille. Ma position est celle d’un d’homme d’Etat responsable, objectif et soucieux de la stabilité du corps auquel il appartient.

Je fais partie des sénateurs frustrés qui n’ont pas bénéficié des largesses du bureau, mais je ne peux pas accuser un membre du bureau spécifiquement. Ce qui est certain c’est que la gestion du bureau sortant est mauvaise; la responsabilité de fait est collective, même si celle de Droit échet au président et au questeur.

A mon avis, la question n’est pas suffisamment investiguée pour être déjà étalée sur la place publique dans un contexte sociopolitique aussi fragile et aussi délicat. Ce que tous mes collègues doivent admettre c’est que nous avons assez fait pour attirer la foudre de la population. Ce scandale en est un de plus. Le respect du prestige de l’institution parlementaire exigeait une investigation documentée de la question et une décision sage, objective et réfléchie.




Toutefois, je reconnais que la lutte contre la corruption doit être menée erga omnes. A ce propos, rappelons qu’à l’état actuel de la législation haïtienne, le contrôle de la gestion financière du bureau du sénat se fait par l’assemblée des sénateurs. Ce qui constitue un problème, car les décisions en la matière sont souvent adoptées par esprit de corps.

Enfin, il faut courageusement reconnaître qu’il est injuste tant sur le plan légal que sur le plan pratique d’accuser une seule personne s’agissant de la gestion financière du grand corps. Je sais que beaucoup de personnes ne vont pas être d’accord avec moi, mais ma conscience est mon seul juge. Mes prises de position sont toujours guidées par ces quatres mots que je ne cesse de répéter depuis mon arrivée au sénat de la république et que vous tous connaissez certainement: Ordre, courage, conscience, fierté.



1,281

4 thoughts on “Position du senateur Kedlaire Augustin sur la gestion financiere du bureau sortant.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *