Mon absence était profitable aux bandits, dixit Lucmane Delile.





La parade des bandits dans les rues de Port-au-Prince a suscité une vive colère chez le ministre de la justice et de la sécurité publique M. Lucmane Dellile. Il a également ignoré les sit-in du groupement (nou pap dòmi)piétinés par la police devant les bâtiments du ministère.

Au cours d’une conférence de presse durant la journée du mercredi 09 juillet 2020, le titulaire du ministère de la justice, crache son amertume comme d’habitude, à l’égard des bandes armés circulant en toute quiétude dans plusieurs artères de la capitale Haïtienne ce lundi 07 juillet 2020 « se paske m pat la ki fè sa fèt kounya se pou yo refè sa yo te fè a. »




Maître Lucmane considère les hommes armés comme des voyous qui devraient-être maitrisés d’une façon ou d’une autre.

D’autre part, le locataire du ministère de la justice nie sans contestation la répression subit par les protestataires pacifistes contre l’injustice sociale devant ledit ministère. « Je vais essayé de contacter les responsables de la police » répond férocement l’avocat après une question envoutante d’une journaliste étrangère.

Il faut tout aussi souligné le voyage de M. Lucmane Delile aux Etats-Unis plus précisément en Floride d’où certains troubles en Haïti l’ont pris.

Par : Similien Rudolph S.



2,419

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *