Des membres de l’opposition monnayés par un homme d’affaires durant le « pays lock », révèle Simon Dieusel Desras





Les deniers événements baptisés pays lock avaient coûté 9 millions de gourdes à Reynold Deeb, pour le passage de certains containers de marchandises. Simon Dieusel Desras, ancien sénateur de la république et ancien ministre de l’environnement a fait ces révélations ce jeudi 29 octobre et a du même coup accusé des membres du secteur dit démocratique et populaire dans cette affaire.




Port-au-Prince, le 29 octobre 2020.- Lors de cette entrevue accordée aux confrères de radio Magik 9 , le jeudi 30 octobre 2020 , l’ancien sénateur n’a pas ménagé ses mots. « Il n’y a pas d’opposition en Haiti, il y a que des opposants », a t-il déclaré .

Intervenant sur le fameux mouvement baptisé pays « lock », il explique que des membres du secteur dit démocratique et populaire ont obtenu de Reynold Deeb 9 millions de gourdes pour débloquer les routes et laisser passer certains containers de marchandises .




L’ex_ sénateur de la république dénonce les opposants au pouvoir qui selon lui font le double jeux. D’une part, ils tiennent un discours pour la consommation de l’opinion publique et de l’autre, ils négocient en catimini avec le pouvoir qu’ils prétendent pourchasser, a expliqué M. Desras tout en dénonçant ce qu’il appelle une hypocrisie caractérisée au niveau du secteur dit démocratique et populaire.

Au sujet des pourparlers initiés par la présidence avec des acteurs de l’opposition, l’ancien président du sénat confirme avoir reçu lui-même l’appel du président Jovenel Moïse autour de ce processus de négociation visant à trouver une entente politique, susceptible de sortir le pays de l’impasse.

Vant Bèf Info (VBI)

1,988

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *