Washington Post: L’administration Trump prévoit annoncer une prolongation de six mois du statut protégé temporaire pour 50 000 haïtiens





L’administration Trump prévoit annoncer une prolongation de six mois du statut protégé temporaire pour 50 000 haïtiens qui ont été épargnés de la déportation après un tremblement de terre dévastateur en 2010, selon des responsables fédéraux ayant une connaissance directe de l’information.

Les détails étaient encore en cours de fin lundi, et les fonctionnaires ont parlé de l’anonymat car aucune annonce formelle n’a été faite.

Le mardi est la date limite pour que le Département de la sécurité intérieure des États-Unis publie un avis de 60 jours dans le registre fédéral annonçant ses plans pour le programme. Le statut protégé actuel des Haïtiens expirera le 23 juillet.




Les défenseurs des immigrants ont intensément fait pression sur le secrétaire à la Sécurité intérieure, John F. Kelly, afin d’étendre le statut, affirmant que Haïti est confronté à des pénuries alimentaires, au chômage et à la pauvreté généralisée et qu’il est incapable de rapatrier des milliers de citoyens.

La Sécurité intérieure a accordé une protection temporaire aux Haïtiens après le puissant séisme du 12 janvier 2010 et l’a depuis prolongé. Le tremblement de terre a tué des dizaines de milliers de personnes, et le pays a été battu depuis lors par des inondations et des ouragans.

La nation caribéenne a également subi une épidémie de choléra qui a endommagé près de 800 000 personnes et a entraîné plus de 9 000 décès.

Les législateurs républicains et démocratiques, y compris le sénateur Marco Rubio (R-Floride) et des centaines de groupes religieux, ont exhorté les fonctionnaires fédéraux à accorder un secours aux Haïtiens, qui résident en grand nombre en Floride, à New York et au Massachusetts.

Seules les personnes qui se trouvaient aux États-Unis avant le 12 janvier 2011, l’anniversaire d’un an du séisme, étaient admissibles à un statut protégé.




Original:
The Trump administration plans to announce a six-month extension of temporary protected status for 50,000 Haitians who were spared from deportation after a devastating 2010 earthquake, according to federal officials with direct knowledge of the information.

Details were still being finalized Monday, and the officials spoke on condition of anonymity because no formal announcement had been made.

Tuesday is the deadline for the U.S. Department of Homeland Security to publish a 60-day notice in the Federal Register announcing its plans for the program. Haitians’ current protected status will expire July 23.




Immigrant advocates have intensely lobbied Homeland Security Secretary John F. Kelly to extend the status, saying Haiti is beset by food shortages, unemployment and widespread poverty, and is unable to repatriate thousands of citizens.
Homeland Security granted temporary protection to Haitians after the powerful January 12, 2010 quake and has since extended it. The earthquake killed tens of thousands of people, and the country has been battered since then by floods and hurricanes.

The Caribbean nation also suffered a cholera epidemic that has sickened nearly 800,000 people and led to more than 9,000 deaths.

Republican and Democratic lawmakers, including Senator Marco Rubio (R-Florida) and hundreds of faith-based groups have urged federal officials to grant relief to Haitians, who reside in large numbers in Florida, New York and Massachusetts.

Only people who were in the United States by Jan. 12, 2011, the one-year anniversary of the earthquake, were eligible to apply for protected status.

158

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *