Un journaliste de la Télévision Nationale D’Haïti bastonné par des manifestants





Des individus qui s’identifient comme des opposants au pouvoir en place ont bastonné un journaliste de la Télévision Nationale d’Haïti (TNH), peu après midi, ce vendredi, dans l’aire du Champs de Mars, centre-ville de Port-au-Prince.

Port-au-Prince, vendredi 7 juin 2019.- Richardson Jourdan, journaliste de la Télévision Nationale d’Haïti (TNH) a été attaqué, ce vendredi, peu après midi, dans l’aire du Champs de Mars, par des individus qui manifestaient contre le pouvoir en place.

Dans une interview accordée à la rédaction de Vant Bèf Info (VBI), le journaliste qui travaille pour le média d’État depuis près d’une dizaine d’années, a expliqué qu’au moment qu’il passait dans la zone du Rex Théâtre, à la rue Capois, aire du Champs de Mars, centre-ville de Port-au-Prince, il a été cerné par des individus qui lui reprochaient de vanter sur la chaine 8 les réalisations de la « Caravane du Changement » du Président de la République Jovenel Moïse.

Au moment qu’il recevait des coups un peu partout, Richardson Jourdan a essayé malgré tout de se défendre en expliquant à ses agresseurs qu’il ne faisait que son travail de journaliste en ne rapportant que ce qu’il constate sur le terrain.

Le j


ournaliste a fait savoir qu’il a pu sortir de cette situation, où sa vie était très menacée, grâce à l’intervention d’autres personnes qui ont pris partie pour lui et qui ont demandé grâce à ses offenseurs.

Richardson Jourdan a précisé qu’il va se rendre à l’hôpital pour les diagnostics médicaux et recevoir des soins que nécessite son état.

Cette situation est survenue au moment où des étudiants associés à des petrochallengers manifestaient au Champs de Mars pour exiger des comptes sur le fonds Petro Caribe.

Le media d’État a déjà été la cible des opposants au pouvoir en place où ses locaux situés à Delmas 33 ont été attaqués le 13 février 2019. Ce jour-là, dans le cadre du mouvement baptisé « Pays Lock », des individus ont incendié plusieurs véhicules qui étaient garés sur la cour de la station et une génératrice.

Vant Bèf Info



1,805

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *