« Si rien n’est fait, les chefs de gangs investiront le palais nationale » dixit Evans Paul.





« Si rien n’est fait, les chefs de gangs investiront le palais nationale » dixit Evans Paul.

L’ancien premier ministre Haïtien, Evans Paul, peint un tableau terrifiant sur l’avenir d’Haïti si les politiques et la société civile ne fait rien contre les gangs armés qui sont devenus plus puissants en se fédérant en « G9 an fanmi e alye ».

L’ancien chef de la primature, Me Evans Paul, croit que les bandits notoires sont en pleine confiance. Il affirme qu’ils(les caïds) peuvent prendre d’assaut le symbole de l’exécutif « si rien n’est fait tant dans la société civil et dans la politique, les chefs de gangs entreront au palais national »a-t-il prédit.




Quand la politique se mêle aux actes de banditismes, dans n’importe quelle camp, que se soit du pouvoir que celui de l’opposition, l’échec vient a l’unanimité car les conséquences viendront n’importe quelle façon.

l’homme politique avoue scrupuleusement l’origine de l’insécurité sans faire de stigmatisation. Selon lui Cité-soleil est le noyau de cette maudite insécurité.

Par :Similien Rudolph S.



3,051

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *