Nouvelles menaces sur l’importation des produits pétroliers en Haïti.





Kimazou, Bandari Haiti SA, CapInvest, Dinasa, Sol Haïti et DNC, ces six compagnies pétrolières avertissent dans une correspondance qu’en raison ”… des montants nouvellement dus par l’administration douanières nos compagnies [remboursement des taxes dues par l’État] sont d’une ampleur telle qu’aujourd’hui, notre industrie prévoit qu’elle n’aura plus les ressources financières pour ravitailler le marché local dans les semaines à venir. Il est donc de notre devoir de vous informer de l’urgence de cette situation alarmante.”

Tout en respectant la décision du gouvernement de subventionner les carburants, les six compagnies précisent que « […] cette subvention ne pourra plus être financée par notre industrie » expliquant que « les déficits des compagnies pétrolières, générées par les taxes à rembourser de la structure de prix ne nous permettent pas de négocier des financements auprès des banques qui constatent une insolvabilité hors de notre contrôle » et requiert une réunion d’urgence avec le Ministre de l’Économie Ronald Décembre « afin que des mesures rectificatives soient prises dans les meilleurs délais ».




Plus de 20 millions de dollars n’ont pas été versée aux compagnies rien que pour le mois d’avril, en raison de la situation difficile dans laquelle se trouve le Trésor Public.

Formule André Nicolson



640

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *