Les Américains envoient une nouvelle mission pour favoriser la mise en place d’un gouvernement





Après l’ambassadeur Kelly Craft, le sous-secrétaire d’État américain aux Affaires politiques, David Hale, numéro 3 du Département d’Etat, devrait conduire une nouvelle mission en Haïti au tout début du mois de décembre 2019 dans le but d’encourager les leaders haïtiens à doter le pays d’un gouvernement fonctionnel, a appris le journal de sources concordantes.

Le sous-secrétaire d’Etat David Hale doit rencontrer le président Jovenel Moïse et des leaders de l’opposition, de la société civile, du secteur des affaires. La crise sociopolitique et économique « préoccupe » les Américains qui multiplient leurs efforts pour qu’il y ait un gouvernement avant la Noël, ont indiqué nos sources.

« Les Américains, jusqu’ici, soutiennent le président Jovenel Moïse mais ils sont plus pressants dans leurs efforts pour qu’il y ait un gouvernement avant les fêtes de Noël, donc avant le deuxième lundi de janvier 2020 qui marquera le dysfonctionnement du Parlement », a confié l’une de nos sources, soulignant que dans certains milieu un short liste de potentiels Premier ministre comporte les noms d’un sénateur qui s’est brouillé avec le président Moïse et un homme du grand Nord.




Le Premier ministre devrait, dans le cadre d’un accord politique, sortir des rangs de l’opposition ou de la société civile, a indiqué cette source. Le président Jovenel Moïse, a appris le journal, n’est pas emballé à l’idée d’une cohabitation avec un homme politique.

Les Américains, a appris le journal, souhaitent qu’il y a un gouvernement pour adresser les problèmes urgents du peuple Haïtien. A un certain point, le président Jovenel Moïse, pour continuer de bénéficier du soutien des Américains devra accepter un corset. Les Américains ne peuvent pas prendre le risque que la situation se dégrade davantage en Haïti. Avec -1,2 % de croissance du PIB en 2019, selon le récent communiqué du FMI, une crise alimentaire importante, une crise humanitaire, les candidats à l’exode vont continuer d’augmenter. Plus de boat people dans la mer des Caraïbes et possiblement sur les cotes de la Floride est un risque électoral trop important pour Donald Trump. La Floride est un Etat crucial à la réélection du président Trump, a expliqué notre source.

Jusqu’ici, des têtes de l’opposition ont rejeté toute idée d’intégrer un gouvernement avec le président Jovenel Moïse.

La dernière mission du sous-secrétaire d’État américain aux Affaires politiques, David Hale, remonte au début du mois de mars 2019. Dans un communiqué, l’ambassade des États-Unis à Port-au-Prince avait indiqué que le sous-secrétaire David Hale était en Haïti pour discuter avec les dirigeants du secteur politique, du secteur privé et de la société civile afin d’aboutir au dialogue et à la croissance économique. David Hale, toujours selon le communiqué, « a exhorté le gouvernement haïtien à élaborer une stratégie à long terme pour renforcer les institutions, améliorer la bonne gouvernance et lutter contre la corruption ».




« Les Haïtiens souffrent depuis trop longtemps de l’instabilité politique, de la mauvaise gestion économique et de la corruption. La stabilité politique attirera la croissance économique et les investissements étrangers. Nous félicitons la Police nationale d’Haïti (PNH) pour son professionnalisme, et nous continuerons de lui apporter notre soutien afin qu’elle puisse remplir sa mission », avait poursuivi le communiqué de l’ambassade américaine.

« Le gouvernement des États-Unis encourage les efforts déployés pour engager un dialogue inclusif et sérieux et attend avec impatience la tenue d’élections parlementaires et locales honnêtes et transparentes au mois d’octobre qui aideront à canaliser les changements à travers les urnes et non par la violence », avait conclu le communiqué.

Outre le président Moïse, le sénateur Evalière Beauplan, David Hale avait aussi rencontré l’ex-Premier ministre Jean-Henry Céant.




Entre-temps, le président Jovenel Moïse, a informé le gouvernement, veut « rétablir l’ordre dans tout le pays ».« Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, a assisté, ce mardi 26 novembre 2019, à une rencontre spéciale du Conseil supérieur de la Police nationale d’Haïti, visant à définir de nouvelles stratégies pour rétablir l’ordre et la sécurité dans le pays, en particulier à l’occasion des fêtes de fin d’année », lit-on dans un communiqué du gouvernement, le mardi 26 novembre 2019.

« À l’issue de cette rencontre, le chef de l’État a demandé aux responsables du CSPN, de prendre toutes les dispositions nécessaires pour améliorer le climat sécuritaire du pays, une manière de protéger efficacement les vies et les biens des citoyens sur tout le territoire national. Les différentes autorités ont répondu positivement à l’instruction du Président Jovenel Moïse et se sont mises d’accord pour multiplier leurs efforts afin de traquer sans relâche les bandits et autres délinquants qui entravent le bon fonctionnement de la société », indique le communiqué.



2,532

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *