Haïti

Le Sénat a fait appel à un juge de paix pour verbaliser la présence du PM Céant à la salle de séance du Sénat





Le Sénat de la République a fait appel à un juge de paix pour verbaliser la présence du Premier ministre Jean Henry Céant à la salle de séance du Sénat. Ce, quelques heures après le vote de non confiance accordé au Premier ministre ainsi qu’au gouvernement par les députés.

Port-au-Prince, le 18 mars 2019.- En présence de 11 sénateurs, le Premier ministre Jean Henry Céant a sollicité la permission du président du bureau, Carl Murat Cantave, l’autorisation d’appeler un juge paix, en vue de constater sa présence au Sénat de la République.

À environ 2:40 p.m., un juge de paix s’est présenté à la salle de séance du Sénat pour verbaliser la présence du Premier ministre qui, selon ses déclarations, était au Sénat depuis 7 heures du matin.

En présence du juge de paix, le Notaire Jean Henry Céant a rappelé qu’il a envoyé une correspondance au président de la chambre des députés. Ce, en vue de lui faire part de son indisponibilité dans les deux (2) branches du Parlement pour les mêmes motifs.




L’ex candidat à la présidence sous la banière du parti « Renmen Ayiti », Jean Henry Céant, qui a qualifié de « tentative de séance » le vote de non confiance écopé à la chambre des députés, a rappelé qu’il sera à la disposition des députés au temps convenable.

En ajoutant que « la séance d’interpellation est une séance de questions et de réponses », le Notaire a poursuivi qu’il a agit selon la Constitution haïtienne.

À rappeler qu’une copie de la correspondance adressée au président de la chambre des députés a été remise au juge de paix par le concerné.

Vant bèf info (VBI)




1,844

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *