Le ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales dément des informations faisant état de ramifications qu’il entretiendrait avec des gangs armés à travers le pays





LE MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES DÉMENT DES INFORMATIONS FAISANT ÉTAT DE RAMIFICATIONS QU’IL ENTRETIENDRAIT AVEC DES GANGS ARMÉS À TRAVERS LE PAYS

Port-au-Prince, le jeudi 18 avril 2019 : Le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales apporte un démenti formel aux diffamantes déclarations du principal responsable du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH), arguant dans la Presse que, le Ministère serait de connivence avec des gangs armés à travers le pays. Le MICT s’inscrit en faux contre ces allégations dangereuses et totalement infondées faites par M. Pierre ESPERANCE, aux micros de certaines stations de radio de la Capitale notamment le 17 avril courant. Il profite également pour dénoncer leurs caractères irresponsables et politiciens, qui sont manifestement susceptibles de nourrir une tension et une psychose de peur dans le pays, ainsi que de jeter l’opprobre sur les institutions étatiques.




Par ailleurs, le Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales rappelle que les pratiques hors la loi ne font pas partie de ses règles d’engagement et sont nettement incompatibles avec ses attributions et la ligne gouvernementale de manière générale. Aussi, il s’empresse de souligner que les directives du Chef de l’État ainsi que du Premier Ministre a.i et chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN), sont sans équivoques quant à la priorité accordée à la sécurité et la lutte contre l’impunité. Ces dispositions sont aujourd’hui d’autant plus renforcées, dans le contexte national actuel où des civils s’approprient des armes de guerre et des munitions et prennent en otage de paisibles citoyens de quartiers populaires et menacent même la sécurité publique.

Dans ces circonstances, le MICT appelle la population à la prudence face aux intoxications de l’opinion, faites à travers la diffusion d’informations trop souvent erronées, aux conséquences, cependant, combien désastreuses. Aussi, il renouvelle sa détermination à maintenir la sureté de l’État, à lutter contre l’insécurité et à contribuer à ramener la paix et la sérénité dans les communes, sections communales, quartiers et habitations du pays.

FIN.-



1,613

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *