Haïti

Rappels documentés sur l’assassinat du Président Jovenel Jovenel Moïse perpétré le 7 Juillet 2021 en Haïti, par Ambassadeur Stanley Lucas




Rappels documentés sur l’assassinat du Président Jovenel Jovenel Moïse perpétré le 7 Juillet 2021 en Haïti

Par Ambassadeur Stanley Lucas*

Deux faits ont marqué cette semaine, la visite de Wendy Sherman, numéro deux du département d’état américain en république dominicaine suivi de sanctions contre des personnalités haïtiennes coïncidant avec l’annonce en Floride du renvoi pour l’annee prochaine le lancement du procès sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse prévu pour le 8 Mai après une enquête bâclée du FBI et du procureur américain en Haïti.

Le débat sur les sanctions dominicaine s’est surtout porté sur les sept noms absents qui sont sur les listes canadienne et américaine ainsi que les noms des puissants oligarques Dimitri Vorbe, Reginald Boulos et Jean Marie qui ont créé les gangs avec l’aide de politiciens à leur solde pour éliminer le Président Jovenel Moïse. L’impression est qu’ils sont protégés par les élites blanches globalistes corrompues.

Depuis Juillet 2021 il y a des divergences sérieuses entre les enquêteurs haïtiens et américains sur la manière de procéder et les découvertes sur ce dossier. Est-ce que l’annonce, cette semaine, des sanctions dominicaine a pour objectif de retirer les projecteurs sur le renvoi du procès en Floride après l’enquête “bâclée” du FBI?

Ça fait presque vingt-deux mois depuis que le 58em Président d’Haiti Jovenel Moïse a été assassiné en son domicile privé à Pèlerin par des soldats retraités des forces spéciales de l’armée colombienne recrutés par une compagnie américaine, CTU, basée en Floride et des éléments liés au département d’état, le FBI et la DEA.

Contrôlant les pouvoirs exécutif et judiciaire en Haïti depuis ce crime d’état commis contre la nation, les grands assassins libres sont au timon des affaires de l’état appuyé par des acteurs internationaux invisibles.

Les assassins manipulent les témoins en prison, le processus judiciaire et avec une campagne bien financée de relations publiques tentent de manipuler l’opinion publique à l’étranger et créer la confusion. En Haïti les journalistes intéressés à ce dossier sensible sont payés ou menacés de mort. Après avoir tout fait, sans succès, pour étouffer l’enquête sur ce crime odieux, les assassins essaient, à travers la manipulation judiciaire et le scope limité de l’enquête, de sacrifier les petits exécutants pour protéger les grands criminels impliqués.



En analysant ce crime transnational, les progrès réalisés pour identifier les assassins malgré les sabotages politiques et institutionnels dans plusieurs pays, nombreux sont ceux qui croient que la nomination d’un tribunal spécial international des Nations Unies similaire à celui mis en place après l’assassinat du Premier Ministre Rafiq Hariri du Liban devient une nécessité. Le FBI enquêtant sur l’assassinat est à la fois juge et partie. Le Premier Ministre Ariel Henry a menacé le juge d’instruction antérieur, Gary Orelien, qui avait découvert son implication dans le crime, voir https://youtu.be/KmVVFd8Ar5c

Le juge actuel Walther Wesser Voltaire est à la solde du Premier Ministre. Tout ceci dans un contexte où la mascarade qui se préparait pour le 8 Mai 2023 dans un tribunal de la Floride a été reportée à l’année prochaine, voir:
https://manoactualite.com/2023/04/01/assassinat-du-president-jovenel-moise-et-mascarade-de-justice-en-floride-pour-proteger-les-grands-assassins/
https://twitter.com/dadams7308/status/1648010070242762761

Voici quelques éléments factuels connus du crime qui permettra de continuer la recherche des assassins malgré les blocages et sabotages institutionnels.

Haïti
• Le projet pour assassiner le Président Jovenel Moïse a débuté à travers un mandat d’arrêt illégal décerné par le Juge Jean Roger Noelcius à l’encontre du Président constitutionnellement élu qui était encore en fonction à ce moment-là. Ce mandat émis par le Juge Noelcius aurait, selon certaines informations, reçu l’appui du Doyen d’alors du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Me Bernard Saint Vil, de l’ancien Premier Ministre Jean Henry Céant et du Juge d’instruction Chavannes Etienne. Il faudra aussi déterminer si un Commissaire du Gouvernement n’est pas lui aussi impliqué dans la planification de ce crime suivant les mêmes informations qui circulent. Le juge Jean Roger Noelcius est protégé au Canada;

• 7 Février 2021, une première tentative pour tuer le Président Jovenel Moïse à l’habitation Ti Bois, propriété de la famille Vorbe, a échoué. Rappelons en passant que cette même famille Vorbe est également propriétaire de la Compagnie SOGENER qui vend du courant électrique à l’Etat haïtien depuis treize ans et dont le Président Jovenel Moïse, après une enquête des institutions nationales et internationales ayant dénoncé des cas de surfacturation, trafic d’influences, d’abus de confiance ect… avait demandé la rupture du “contrat” liant la Compagnie frauduleuse à l’Etat haïtien. Ainsi, suite à des preuves matérielles saisies trouvées dans la localité de Ti Bois et la présence de plusieurs individus qui préparaient le complot, les instances judiciaires et policières ont mis aux arrêts les citoyens suivants impliqués dans la tentative d’assassinat. Il s’agit de : Juge Ivickel Dabresil, Roosevelt Cinéus, Marie Louise Gauthier Inspectrice générale PNH, Steven Hérard, agent 3 PNH, Nacius Fleurant 2 PNH, Dachelin St-Ford, agent 1 PNH, Robenson Jean agent 1 PNH, Marie Antoinette Gauthier, Médecin et ancien délégué ouest du parti politique lavalas, Louis Buteau, Claude Veillard, Bertis Loubert, Wesner Dantes, Fritnet Saint Cyre, Wany Yves, Hija Djennicka Philippe, Chantale Saintime, Renard Dabresil, Romain Dabresil. Les putschistes ont été libérés grâce aux pressions de la mafia judiciaire ayant à sa tête le juge politique Jean Wilner Morin et trois activistes de droits humains;
https://twitter.com/JosephJolJohn2/status/1358025654814584832
https://youtube.com/watch?v=C5Ishmve9f4



• Reginald Boulos avec ses lobbyistes à Washington le 6 Juillet 2021 demandait à Washington l’installation d’un Président provisoire pour remplacer Jovenel Moïse qu’il avait menacé; https://youtube.com/watch?v=mv7yX2JIEFQ

• 7 Juillet 2021, assassinat du 58ème Président d’Haiti Jovenel Moïse en sa résidence par des soldats des forces spéciales de l’armée colombienne en complicité avec des mercenaires américains d’origine haïtienne, des hauts gradés et des agents en fonction de la Police Nationale d’Haïti. La Première Dame Martine Moïse est laissée pour morte baignant dans son sang. Tout de suite après confirmation de la nouvelle de l’assassinat dut Président Moïse , le peuple haïtien, debout comme un seul homme, prend les rues pour capturer les soldats colombiens impliqués dans l’assassinat du Président. La population, ce jour-là, était aussi à la recherche des oligarques Vorbe et Boulos impliqués dans ce crime car, quelques semaines auparavant, ces deux individus mal intentionnés avaient fait des menaces directes sur les réseaux sociaux contre le Président Moïse;

• Le plan pour assassiner le Président Jovenel Moïse le 7 Juillet a débuté avec la tentative d’assassinat sur sa personne du 7 Février 2021 qui a échoué; https://www.tiktok.com/t/ZTR3D7tFK/

• Constat Juge de paix, malgré les sabotages et pressions pour empêcher la tenue de cette exigence judiciaire;

• Rapport préliminaire de 900 pages de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Un résumé exécutif de 122 pages avait circulé sur les réseaux sociaux;

• Mandat du Commissaire du gouvernement émis contre trois oligarques et trois politiciens impliqués dans le crime. Ce sont, Reginald Boulos, Dimitri Vorbe, Jean Marie Vorbe, Jerry Tardieu, Stevens Benoit et Youri Latortue;



• Le journaliste américain Jake Johntson le 21 Août 2021 avait demandé à Ariel Henry si récemment il avait communiqué avec Felix Badio Joseph? Ariel Henry avait répond non il n’avait jamais communiqué avec Badio. https://twitter.com/jeanjuniorj/status/1429180841431871492

• Enquête du Commissaire Bedford Claude auprès de la compagnie téléphonique Digicel: Confirmation que le Premier ministre de facto Ariel Henry est impliqué dans le crime ;

• Convocation de Ariel Henry par le Commissaire du Gouvernement (Procureur) Bedford Claude pour répondre aux questions sur son implication dans l’assassinat du Président de la république d’Haiti Jovenel Moïse;

• Interdiction de départ émis par le Procureur Bedford Claude contre Ariel Henry;

• Audio du Juge d’instruction Gary Orélien enquêtant sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse affirmant que son enquête a trouvé qu’Ariel Henry est profondément impliqué dans l’assassinat du Président mais pour sa sécurité personnelle qui est menacée il ne pouvait pas émettre un mandat pour arrêter Ariel; https://youtu.be/KmVVFd8Ar5c

• Pour saboter l’enquête et protéger les assassins du Président, Ariel Henry va se débarrasser du Ministre de la Justice Rockfeller Vincent, du Procureur Bedford Claude. Ils seront remplacés par Bertho Dorce l’avocat personnel d’Ariel Henry et avocat de la Sogener de Dimitri Vorbe impliqués dans ce crime.

• Toujours, afin de saboter toute démarche visant à rendre justice au Président défunt, à sa famille et la nation, Ariel Henry avec l’aide du ministre de la justice Bertho Dorce, nommera illégalement 6 membres au Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), 11 juges à la Cour de Cassation, le Doyen du Tribunal de première instance de Port-au-Prince, le Juge Walther Wesser Voltaire, transfuge de son parti politique Inite en charge du dossier de l’assassinat et plusieurs autres juges d’instruction;

• Josue Pierre Louis ancien ministre de la justice sera nommé Secrétaire Général de la Primature, puis Secrétaire Général du palais national avec pour mission de manipuler la justice pour protéger les assassins;



• Un des mercenaires impliqués dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse, Gilbert Dragon, a été assassiné en prison parce qu’il commençait à parler. On lui a refusé les traitements médicaux que son cas nécessitait.

• A coups de publicités et de menaces une partie de la presse a été muselée;

États Unis
• Cadre de l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse très limitée;

• John Joel Joseph impliqué dans le crime affirme sur Twitter le 6 Février 2021 dans le cadre de la tentative d’assassinat du Président Jovenel Moïse à Ti Bois le 7 Février affirme avoir reçu l’ordre du département d’état; https://twitter.com/JosephJolJohn2/status/1358025654814584832

• Dans le cadre de cette même tentative d’assassinat du président le 7 Février 2021 l’Inspectrice générale de la police nationale d’Haïti Marie Louise Gauthier dans une conversation téléphonique avec le commandant de la sécurité du palais national Dimitri Herard affirme avoir reçu l’ordre du Département d’Etat Américain pour prendre le Président. Le commandant du palais affirme avoir reçu aussi un appel similaire; https://www.tiktok.com/t/ZTR3qEcPC/

• Étrangement en Floride, un premier Juge Fédérale classifie secret des dossiers jetant la lumière sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse;

• Plusieurs tentatives post-opérationnel de propagande dans la presse pour créer des histoires de diversions dans la presse par les puissants oligarques impliqués dans le crime, telles: on aurait trouvé près de cinquante-quatre millions dollars américains chez le Président. Mensonge déconstruit. L’assassinat serait une affaire de drogue. Encore un fake news. Le Président aurait été assassiné parce qu’il avait fait des contacts avec la Russie durant son séjour en Russie. Absolument faux. Ces inventions pour salir l’image du président assassiné continuent dans le but de saboter le processus judiciaire et de manipuler l’opinion publique;

• Dix-huit après l’assassinat après des protestations de l’opinion publique haïtienne, le Fédéral Bureau of Investigation (FBI) arrête Arcangel Pretel Ortiz, Antonio Intriago, Walter Veintemilla, Frederick Bergmann. https://www.justice.gov/usao-sdfl/pr/four-florida-men-arrested-plot-kill-haitian-president-grand-jury-returns-indictment

• Intriago impliqué dans le crime affirme qu’il a reçu le feu vert du gouvernement américain pour tuer le Président;

• Acteurs impliqués dans le financement de l’assassinat du Président Jovenel Moïse affirment qu’ils l’ont fait à cause du feu vert donné par le gouvernement américain; https://www.tiktok.com/t/ZTR3qTUKd/

• Arcangel Pretel Ortiz impliqué dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse travaillait pour le FBI depuis 2015 à New York;

• Rodolphe Jaar impliqué dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse travaillait pour la DEA. Il a plaidé coupable et est d’accord pour répéter tout ce que veut le procureur sur la base d’un deal signé;

• Le 12 Mars 2021, quatre mois avant l’assassinat du Président Jovenel Moïse, l’ancienne Ambassadrice américaine en Haïti, Palmela White au cours de l’audition devant la commission des affaires étrangères du Congrès américain concernant le Président Jovenel Moïse avait déclaré: “Qu’il fallait le mettre de côté, le remplacer par un premier ministre, qu’elle avait les noms mais ne pouvait les donner là en public”;
https://youtube.com/watch?v=nUg5pE1mOvs
https://theintercept.com/2022/01/13/haiti-president-jovenel-moise-ambassador/

• L’analogie du Congressman Chris Stewart du Comité d’Intelligence dans son analogie a laissé comprendre que le FBI est impliqué dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse; https://youtube.com/watch?v=vrtLbR19tH0

• Étant donné que le Président Joe Biden et ke Secrétaire d’Etat Anthony Blinken supportait le Président Jovenel Moïse jusqu’à la fin de son mandat le 7 Février 2023, les haïtiens se demandent est-ce que c’est le deep state aux États Unis qui a assassiné le Président Jovenel Moïse;

• La decision d’un second juge fédéral exigeant que la defense doit garder secret certains dossiers a énervé beaucoup d’haïtiens qui croient qu’on essaie de protéger en utilisant la sécurité nationale l’implication de certains éléments rogue du gouvernement américain dans l’assassinat;

• Le FBI se rend dans la résidence du Président Jovenel Moïse sans la présence d’un juge de paix;

République Dominicaine
• Les soldats colombiens ont séjourné en République dominicaine avant d’entrer en Haïti pour assassiner le Président Jovenel Moïse. Le gouvernement de Luis Abinader n’a toujours pas fourni à Haïti les explications sur la présence des soldats colombiens en republique Dominicaine en prélude à l’assassinat. Ceci peut-être interprété comme un acte de guerre contre Haïti;

• Le candidat à la présidence dominicain Gonzalo Castillo a fourni l’avion qui a transporté les soldats colombiens en Haïti. Il n’a toujours pas été questionné ni arrêté par la justice haïtienne ou américaine;

• Deux des soldats colombiens impliqués dans ce crime travaillaient comme sécurité pour deux oligarques dominicains. Qui sont-ils? Pourquoi la justice haïtienne ou américaine ne les a pas encore questionné ou arrêté?

• Après avoir assassiné le Président Jovenel Moïse le soldat colombien Antonio Palacios Palacios s’est sauvé en République dominicaine. De là, il s’est rendu en Jamaïque. Qui l’a aidé en République dominicaine? Est-ce que ses complices ont été arrêtés par la justice haïtienne ou américaine?

• Est-ce que l’Assistant Secrétaire d’Etat Wendy Sherman a abordé ces questions avec le Président Luis Abinader au cours de sa visite en République dominicaine? https://twitter.com/DeputySecState/status/1646204357333991471

Colombie
• Sur la base des rapports fournis par le service de renseignements militaires et national de la Colombie, le Président Ivan Duque a informé le public en Juillet 2021 que les soldats avant leur déplacement savaient que leur mission était d’assassiner le Président d’Haiti Jovenel Moïse. Ces informations avaient été trouvées sur un groupe WhatsApp créé par les soldats colombiens impliqués dans ce crime;

• Son successeur le Président Gustavo Petro a demandé pardon au peuple haïtien et a reconnu la co-responsabilité de la Colombie dans l’assassinat du Président Jovenel Moïse;

• Magre cette admission le Président Gustavo Petro n’a toujours pas fourni à la justice haïtienne le contenu du groupe WhatsApp où les soldats colombiens échangeaient avant et pendant l’assassinat du Président Moïse. Ces messages du groupe WhatsApp aideraient la justice haïtienne à identifier l’ensemble de leurs contacts en Colombie, en république Dominicaine, aux États Unis, en Haïti et ailleurs. https://amp.rfi.fr/es/américas/20230327-petro-reconoce-responsabilidad-de-colombia-en-magnicidio-de-hait%C3%AD

* Ambassadeur Stanley Lucas est un spécialiste en développement politique. Il était le Conseiller Spécial du Président Jovenel

Loader Loading...
EAD Logo Taking too long?

Reload Reload document
| Open Open in new tab

Download [2.07 MB]

5,960

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *