Incident à la Cour Supérieure des Comptes : Le Ministre Joiséus Nader parle d’un coup monté.-VBI





Le Ministre des travaux publics, transport et communication Joiséus Nader, lors d’ une interview exclusive accordée à la rédaction de Vant Bèf Info ( VBI), estime que l’incident survenu à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, dans l’après-midi du mercredi 23 septembre 2020, est un coup monté dont il ignore l’objectif. Le titulaire du MTPTC explique s’être rendu à la CSC/CA en vue de déposer le contrat de la compagnie générale électrique S.A , relatif à la construction d’une centrale électrique de 55 mégawatts dans la commune de Carrefour.

Port-au-Prince, le 23 septembre 2020. Le Ministre des travaux publics, transport et communication, Joiséus Nader donne sa version des faits sur l’incident survenu, dans l’après-midi du mercredi 23 septembre 2020, à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif.




Le titulaire du MTPTC explique qu’il s’est rendu à la CSC/CA en vue de déposer le contrat de la compagnie générale électrique S.A lié à la construction d’une centrale électrique d’environ 55 mégawatts dans la commune de Carrefour. Il souligne que les membres de la Cour ont été au courant de sa présence dans l’enceinte de l’institution.

J’étais accompagné des policiers connus, attachés à ma sécurité et des journalistes, déclare Joidéus Nader, dans une interview exclusive accordée à l’agence en ligne Vant Bef Info, peu après l’incident.

Arrivé à la CSC/CA, j’ai pu accéder à l’enceinte de l’institution plus précisément au service qui reçoit le dépôt des documents, renchérit-t-il. Joaséus Nader affirme avoir déposé le contrat qui est un document de plus d’un millier de page.




À ma sortie du bureau, j’ai vu le Président de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, Me. Rogavil Boisguéné au téléphone avec le premier ministre, Joseph Jouthe.

« Très étonné, j’ai monté ma voiture. Et le Président de la Cour a ordonné la fermeture de la barrière » principale. « Le chef du gouvernement avait arrivé peu de temps après, j’ai été autorisé de sortir », raconte Joiséus Nader.

Le ministre des TPTC parle d’un coup monté dont il ignore l’objectif. Il dit souhaiter que les employés de la CSC/CA qui, selon lui, l’ont bien accueilli, donneront leur témoignage.

Vant Bef Info (VBI)



5,531

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *