Il y a actuellement 1464 prisonniers Haïtiens en République dominicaine, ce qui représente 80% des 1 828 étrangers hébergés dans les établissements




La procureure générale Miriam Germán Brito a reçu dans son bureau la responsable du ministère des Haïtiens vivant à l’étranger, Judith Nazareth Auguste, qui a exprimé l’intérêt de son gouvernement à mettre en place des mécanismes de coopération permettant à son pays d’apporter un plus grand soutien à ses compatriotes détenus dans des centres de détention en République dominicaine République.

« Pour nous, il est d’une importance vitale qu’Haïti puisse, comme d’autres pays, fournir un soutien juridique à ses citoyens en conflit avec le droit pénal de la République dominicaine », a rapporté Germán Brito après avoir conclu la réunion.



“C’est une question de droits humains que nous devons tous comprendre et à laquelle la société, tant dominicaine qu’haïtienne, doit prêter attention pour renforcer une culture de justice sociale”, a-t-il déclaré.

Avec Judith Nazareth Auguste, chef du Ministère des Haïtiens Vivant à l’Étranger (MHAVE, pour son acronyme français), ils ont rendu visite au procureur général, Edwin Paraison, ancien diplomate du pays voisin et directeur exécutif de la Fondation Zile, qui a invité le ministre en République dominicaine pour participer à diverses activités à l’occasion de la célébration de la dixième version de la Semaine de la diaspora haïtienne.



Roberto Hernández Basilio et Patricia Lagombra Polanco étaient également présents à la réunion. Du ministère public, ils se sont félicités de l’intérêt du gouvernement du pays voisin, à travers le MHAVE et son ambassade à Saint-Domingue, ainsi que la Fondation Zile, à maintenir ouverts les canaux de communication et de coopération pour traiter les problèmes liés aux prisonniers. de nationalité haïtienne.

Combien d’Haïtiens y a-t-il en prison en RD et pour quels crimes ?
Actuellement, le système carcéral abrite 1 464 détenus de nationalité haïtienne, ce qui représente 80% des 1 828 étrangers hébergés dans les prisons et 5% de la population totale de 26 763 personnes. Il a indiqué que 21% des prisonniers haïtiens sont détenus pour homicide, 19% pour vol et 12% pour viol. Au total, 458 (31,3%) des prisonniers haïtiens ont entre 30 et 45 ans ; 448 (30,6%) entre 18 et 30 ans, 388 (23,1%) entre 45 et 55 ans et 100 (6,7%) entre 55 et 70 ans. Au total, 70 (4,8 %) dépassent les âges susmentionnés. Pendant ce temps, 925 reçoivent une assistance médicale pour divers problèmes de santé, comme l’hypertension artérielle ou le diabète.




Google Translate –

669

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *