Elections: Berlanger n’a aucune inquiétude

screen-shot-2016-09-13-at-5-28-35-am « On avance conformément aux planifications qui ont été établies dans le calendrier électoral», s’est réjoui Léopold Berlanger. Pour l’heure, la liste des membres des bureaux de vote et la liste électorale ont déjà été publiées. « Ceux qui travaillent au sein de l’institution électorale depuis plus de dix ans affirment qu’ils n’ont jamais vu ça auparavant», rapporte fièrement le patron du CEP. Dans le temps, ces listes étaient généralement publiées quelques jours avant le jour du scrutin.




Evoquant le processus de formation du personnel électoral, le président du Conseil électoral provisoire a fait savoir qu’ils avancent de manière efficace en respectant les délais légaux. Les grands formateurs ont déjà été formés. La formation des superviseurs est prévue pour la semaine prochaine. Ce sera ensuite le tour des membres des bureaux de vote et des observateurs communautaires, annonce Léopold Berlanger. Parlant de ces derniers, Léopold Berlanger explique qu’ils auront une importance capitale pour la réussite de la journée électorale. « Ils seront distribués à travers les différentes centres de vote. L’idée c’est d’avoir un œil plus appuyé sur ce qui se passe dans les bureaux de vote du début à la fin de la journée électorale», précise le président du CEP.

Choisis par les cultes religieux- protestants, vaudouisants, église épiscopale- et les autres organismes d’observation, les observateurs communautaires seront plus stables dans les bureaux de vote que les observateurs nationaux et internationaux. Avec éventuellement la liste électorale en main, ils auront à regarder si tout se fait suivant le décret électoral et soumettront à la fin de la journée un rapport à celui qui viendra récupérer les matériels et les procès-verbaux. Léopold Berlanger donne la garantie qu’il n’y aura pas de collision entre le travail des observateurs nationaux et international et celui des observateurs communautaires.




De nombreux partis politiques étaient montés au créneau pour dénoncer le choix du conseil électoral provisoire de faire inscrire les mandataires en ligne, en dépit du fait qu’une prolongation de 24 heures leur a été accordée. Les dirigeants de la plateforme Renmen Ayiti ont même sollicité une nouvelle prolongation de 72 heures. « Il n’y aura pas d’autre prolongation», a tranché le président du Conseil électoral provisoire, qui veut à tout prix respecter les délais fixés dans le calendrier électoral. « C’est la première fois que trois à quatre partis politiques vont avoir la possibilité d’avoir des mandataires dans tous les bureaux de vote», a dit M. Berlanger, fier de cette innovation introduite dans le processus électoral.

Il n’écarte pas cependant la possibilité qu’il y ait des ajustements en fonction de la répartition des mandataires dans les bureaux de vote. Il se peut que des bureaux pour lesquels un mandataire a été enregistré soient annulés. Selon les chiffres confirmés par le CEP 130 806 mandataires ont été inscrits en ligne.

Pas d’interférence de la part de l’exécutif

Le Conseil électoral provisoire n’a signalé jusqu’à présent aucune interférence de la part de l’exécutif. « Il n’y a aucune interférence de l’exécutif. Absolument aucune», insiste Léopold Berlanger, qui pense que quelle que soit la tentative des autorités du pouvoir central en ce sens aurait échoué. Le président du Conseil électoral, au contraire, félicite l’exécutif qui est « correct» dans son comportement par rapport au CEP. Léopold Berlanger salue également les déclarations du chef de l’Etat et du Premier ministre qui appellent les membres du gouvernement à garder leur neutralité.

La saisie des armes par les autorités à St-Marc ne laisse pas le président du CEP indifférent. «Nous avons constaté que les autorités ont saisi des armes. Ce qui est un bon signe», a-t-il dit tout en soulignant qu’il revient aux autorités de continuer à faire preuve de vigilance pour entreprendre d’autres actions du même genre et empêcher que des gens armés soient capables de perturber la journée électorale. Il invite également la population à faire preuve de vigilance en vue du bon déroulement des élections.

Léopold Berlanger promet des élections impartiales. Des dispositions ont été adoptées au niveau du Conseil électoral afin de rendre « inconfortable» et même « sanctionner» quel que soit le membre qui aurait entrepris des initiatives en dehors de la loi.




Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *