Campagne électorale : la tension monte, les autorités menacent et mettent en garde

147432988982711P-au-P, 20 sept. 2016 [AlterPresse] — La Police nationale d’Haïti (Pnh) et le gouvernement annoncent un renforcement des dispositifs pour contrer le climat d’insécurité dans le pays notamment pendant la campagne électorale.

La Pnh entend déployer des unités spécialisées en appui aux policiers administratifs, afin de garantir une meilleure sécurité de la campagne électorale, indique une note de l’institution à l’attention de tous les policiers.

Elle appelle les directeurs départementaux à se montrer proactifs et vigilants, en renforçant la mise en place régionale en matière de sécurité.

Ils les exhortent à prendre absolument toutes les dispositions nécessaires pour couvrir tous les déplacements des candidats « avec la mission sacro-sainte de protéger la vie de ces derniers ainsi que celle de leurs proches, au moyen d’un effectif raisonnable, composé d’hommes et de femmes particulièrement vifs et alertes ».

Cette note fait suite à des perturbations de la campagne électorale qui se sont produites aux Gonaïves, au Cap-Haïtien (Nord) et aux Cayes (Sud), au cours du weekend écoulé.

Dans un communiqué, le Conseil électoral provisoire (Cep) a lancé une mise en garde contre les fauteurs de troubles.




Pour sa part, le premier ministre provisoire, Enex Jean-Charles, condamne avec la plus grande fermeté ces incidents où « des partisans de certains candidats ont délibérément contrarié le bon déroulement des rassemblements de leurs compétiteurs », dans un communiqué.

« Ces agissements sont, en tout, contraires à l’esprit républicain, aux exigences de la démocratie et aux dispositions du décret électoral en vigueur ».

Les dirigeants politiques sont rappelés à l’ordre par le gouvernement, qui les invite également à intervenir auprès de leurs partisans « pour contrer cette tendance à l’affrontement qui peut empoisonner l’environnement électoral ».

Le Cep sera appuyé dans toutes les dispositions qu’il prendra pour sévir contre tout groupement ou individu qui voudrait alimenter un climat de violence dans les prochains jours, soutient le gouvernement.

« L’utilisation des biens et moyens de l’État à des fins de politiques partisanes est formellement interdite et sera, en conséquence, sanctionnée », rappelle-t-il à tous les fonctionnaires publics.

La neutralité de tout le gouvernement qui constitue une garantie à donner aux citoyens en parole et en action contribuera à créer une ambiance saine et une juste concurrence entre tous les candidats.

Le premier ministre profite pour saluer les nombreuses initiatives et actions menées par les différents acteurs du système de gouvernance qui en appellent à « la préservation de la paix et de la concorde sociale vers la tenue d’élections libres, apaisées, crédibles et réussies ». [emb gp apr 20/09/2016 11 :10]




haitipolice-580x333

70

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *